05/04/2013

Les jolies ruelles d'Anguk...


Bon, je continue à la bourre mes articles sur notre séjour à Séoul (mieux vaut tard que jamais). On a quitté notre guesthouse pour un hôtel plus traditionnel, situé à peine quelques rues plus loin ! Ou comment allier changement de décors et praticité :) 




Il s'agit d'un hanok, ou maison traditionnelle en bois avec toit en tuiles et bords pointus, si typiques de la Corée. C'est un peu le pendant du ryokan japonais si vous voyez ce que je veux dire... non ? Ah, bah relisez mes articles sur Tokyo alors !
Comme dans un ryokan, tu dors à même le sol sur un matelas fin. Comme dans un ryokan tu as des portes coulissantes en bois et en toile. On nous aura servi un bon petit déjeuner coréen dans la chambre (alors, "bon" comme un p'tit dej coréen, c'est à dire qu'on était contents de tester, mais contents de manger autre chose les autres jours ^^). Sur le plateau il y avait : du jus d'orange et des yaourts, et de la soupe de vermicelles à l'algue et aux légumes accompagnée de son kimchi (le bonheur le kimchi dès le matin...) - c'est ironique.

Le p'tit plus de ce hanok c'est le sol chauffant... ou pas. Tu es trop content de rentrer dans ta chambre après une longue journée de marche dans le froid et de poser tes p'tits pieds sur le sol chaud :) ou de t'allonger, le dos sur le matelas fin, et sentir cette chaleur t'envelopper (j'ai réussi à me choper un mal de dos toute la semaine tellement j'ai contracté mes muscles de froid...). Mais en pleine nuit, quand le sol te chauffe la tête et les pieds, c'est moyen, vraiment. Je vous refile le nom du hanok, qui est une bonne adresse somme toute : Tea Guesthouse.





On a donc consacré ces quelques jours à des visites plus "traditionnelles" de la ville, comme le quartier de Bukchon, où les ruelles laissent deviner des hanok un peu partout :) C'est trop joli ! Ces petites maisons donnent beaucoup de cachet à la ville, et renferment souvent une cour interieure remplie de pots de fleurs ! C'est dans ce quartier que l'on peut aussi s'adonner à tout un tas d'activités culturelles,  comme des ateliers de fabrication de kimchi (oh my god), de peinture, d'essayage de vêtements traditionnels etc... Nous on se sera juste baladés, pour profiter de l'atmosphère du quartier...



La forme de la glace que tient ce petit Coréen a vraiment tout sauf une forme de glace je trouve :P
Direction ensuite le quartier d'Insadong, qui se résume très grossièrement à une rue principale pleine de boutiques d'artisanat, de petits restaurants, de vendeurs de glaces (c'est la mode de manger des glaces quand ça caille... au moins l'avantage, c'est que ça ne fond pas...). On décide de s'arrêter dans un resto local pour déjeuner (on en a un peu marre de manger coréen, mais on persiste !). Très mauvais choix de resto : on se retrouve dans un établissement visiblement très apprecié des locaux, mais qui ne propose qu'un seul genre de plat (il est très courant en Corée que les resto soient spécialisés dans un seul type de plat), assez cher en plus. On se décide à commander ce qui nous parait être le plat le plus normal à nos yeux d'Occidentaux (c'est à dire n'incluant ni squid, ni cartilages, ni autres douceurs asiatiques :)) : on se lance sur un riz frit au bulgogi (boeuf cuisiné). Arrive alors un très grand plat avec une mixture-gloubiboulga qui, honnêtement ne me rejouissait pas des masses (je parle pour moi, parce que Seb il est déja a moitié transformé en Chinois - basically, il mange tout, il aime tout - sauf les beignets de crevette et tous les autres trucs trop bons à base de crevette !!! WTF ?!!). En gros, il y avait du boeuf en lamelles, des tentacules de squid (ils ont quand même réussi à nous caser du squid "les bâtards !"), des légumes divers et variés, des aliments inconnus de mon répertoire culinaire (pourtant riche), et sinon, le riz frit, je le cherche toujours... mais je me demande si ce n'est pas ces sortes de boules blanches qui flottent à la surface du plat. Bref, tout ça accompagné d'une timbale de riz blanc (je suis sauvée), et d'autres petits légumes marinés, kimchi et tentacules en sauce... Je me suis nourrie tout juste ce qu'il fallait, Seb a mangé les 3/4.



Ce que nous n'aurons pas gouté pendant notre séjour : la spécialité qui attise la curiosité de tous les touristes de passage a Séoul, le sanakji, ou pieuvre émincée, encore vivante et frétillante dans l'assiette, qui se tortille...

Ensuite, nous filons vers un des temples principaux de la ville qui se trouvent tous plus ou moins dans le secteur : Changdeokgung. On aura pris de jolies photos :) D'ailleurs je tiens à souligner que je ne suis pas peu fière de ce bonnet de chômeur acheté à 5  chez H&M. Il n'aura pas quitté le haut de ma tête de la semaine ! Et même si des fois, je pouvais ressembler au chanteur de East 17, (dixit Seb) j'avais les oreilles au chaud, au moins ! Par contre, la lose, impossible de trouver des gants dans cette foutue ville ! 




Je ne vais pas vous raconter l'historique des Temples (ah, ouf) car je n'ai pas retenu grand chose. Je suis plus douée pour comprendre la logique inca ou maya, les pyramides perdues dans la jungle et les sacrifices humains, ne me demandez pas pourquoi... Ici, tout me paraissait bien loin de ma culture, de mes repères... Je ne voyais que différentes pièces à portes coulissantes, des toits pointus, de jolis paysages, certes, mais rien de plus. Quand je regardais le Pavillon au dessus du point d'eau, "à la vue de dingue de ouf sur les pins environnants qui luisent à la rosée du matin" (comme son nom l'indique, mais mieux dit, et avec des mots d'asiat'), je ne voyais qu'un pavillon pas très chaleureux planté au dessus d'un carré d'eau stagnante donnant sur des arbres crochus sans feuille... Bon, j'éxagere un peu, c'est vrai. Mais bon, dire que ce temple a une vue splendide, c'est un peu abusé quand même ! Il est à 2 mètres de hauteur du sol à peine, et j'ai la même vue du haut de mes 1m60 (je triche un peu...) depuis mon sentier de touriste qui fait le tour de ce "merveilleux pavillon". Faut pas déconner... Machu Picchu, ça c'est de la vue ! Là d'accord ! ^^ Ça me fait marrer cette faculté qu'ont les Asiatiques à s'extasier devant des mares d'eau et des fleurs de cerisiers... :D Ok, je sors.

Bref, balade bien sympa de la partie Temple et de ce qu'ils appellent le "Secret Garden". Dommage que, pour le coup, les cerisiers et les autres arbres n'étaient pas encore en fleur, je pense que ça aurait été vraiment très joli, déjà que ça avait de la gueule même avec un ciel tout gris et des teintes de Sologne. Si vous avez l'occasion, faites comme nous et pointez-vous aux temples à l'heure des visites guidées gratuites en Anglais :) Ça évite de se perdre (certains temples sont grands de plusieurs hectares), et ça permet de comprendre un peu mieux le pourquoi du comment historique. Par contre, ça n'aide pas à retenir les noms en Coréen (c'est juste impossible)... En conclusion de cette journée : de bien jolies balades :)



Nous finissons la journée par un barbecue coréen, autre grande spécialité. Comment ne pas se laisser tenter ? Ce n'est pas l'option la moins chère pour diner, c'est sûr, mais l'ambiance est conviviale dans ce genre d'endroit :) On commande sa viande et hop, à griller. Le problème, encore et toujours, ce sont les accompagnements servis avec. Rien de ce qu'on attend d'un barbecue. Des légumes très vinaigrés une fois de plus, du riz, de l'ail et une sorte de gâteau de soja... Mais c'est bientôt la fin du voyage, alors on en profite !

Et quelques photos pour finir ce post...




Le fameux Kimchi !!!

Tea Guesthouse
Gye-dong 131-1
Jongno-Gu
Seoul
Website


1 commentaire:

  1. C'est vrai qu'elles sont sympa ces ruelles... merci de nous les avoir fait découvrir...

    RépondreSupprimer

Exprime-toi !