17/10/2013

Le reste : temples, propagande, des nouilles encore et toujours...


Cet article, je vais le consacrer à nos 2 derniers jours à Shanghai. L'avant dernier jour, on s'est baladé à Jing'an et on est rentré à l'hôtel dans l'après-midi car on avait vraiment trop mal aux pieds (c'est ça de ne jamais prendre le taxi, et de tout le temps vouloir marcher...), puis on est ressortis le soir pour dîner. 

Et puis le dernier jour, on a essayé de faire en vrac tout ce qu'on n'avait pas eu le temps de faire jusque là. C'était une journée assez remplie, puisqu'on s'est levés plus tôt (ou moins tard) que d'habitude et que notre avion décollait le soir vers 21h. 

Lundi, donc, on commence la journée par la visite du temple de Jing'an, situé dans le quartier du même nom. J'ai beaucoup aimé ce temple. Je pense que c'est celui que j'ai préféré à Shanghai. Je l'ai trouvé très beau, avec beaucoup de bois, bien moins kitsch que certains autres temples, et puis sa situation est vraiment pas mal : dans le coin les avenues sont très larges, c'est très aéré, il y a des immeubles en verre très modernes, donc le contraste avec ce (vieux ?) temple est assez frappant.











Après ça, on a marché longtemps pour trouver un endroit où déjeuner (et on en a profité pour essayer de passer devant des points d'intérêt en même temps - genre l'ancienne maison de Mao, fermée le lundi - bad call), et on s'est retrouvés dans un petit restaurant de soupe de nouilles assez simple mais qui nous a sauvé la vie j'ai envie de dire...


On continue ensuite par la visite du Jade Buddha Temple, dans le même quartier mais plus au nord. Et c'est là que nous faisons l'erreur du week-end : on décide encore de marcher pour relier ces deux temples. Le truc c'est qu'on a déjà super mal aux pieds et ce n'est que le début de la journée (conséquences du kilométrage parcouru la veille certainement) et qu'en fait on ne pense pas tout de suite à la solution taxi. Et c'est bien dommage. Car un peu comme à Hong Kong, le taxi ne coûte rien ici : peut être 20 yuan pour l'équivalent de 10 à 15 bonnes minutes de route (c'est à dire environ 2 euros)... Et en plus pas besoin de chercher bien loin, il y a des taxi partout. Bref, on a fait l'erreur de marcher. On est arrivés au Jade Buddha Temple que je n'ai pas trouvé exceptionnel (comme je disais, j'ai préféré Jing'an). Après cette visite, sur les coups de 15h, on accuse le coup. On décide cette fois de prendre un taxi pour rentrer se poser sur la terrasse de l'hôtel (même pas question de prendre le métro qui est à au moins 10 bonne minutes de marche du temple). 




Le soir, on se motive pour sortir et trouver un endroit sympa où diner dehors. On se dit qu'on va aussi en profiter pour se balader dans le quartier autour de l'hôtel, qu'on n'a pas encore exploré. Il fait frais (la température chute le soir) et nos pieds sont déjà en bien meilleure forme que plus tôt. On marche dans les ruelles. C'est toujours compliqué je trouve de trouver un endroit où manger : on veut éviter les fast food occidentaux (genre KFC, McDo, y'en a partout), éviter les resto qui ont l'air de n'avoir que des menu en Chinois (et c'est pas comme à Hong Kong, ici, peu de personnes parlent anglais), éviter les resto qui n'ont l'air de servir que des trucs inconnus... Bref, on s'enfonce dans les rues et on se retrouve nez à nez avec l'entrée de ce qui à l'air d'être un marché de nuit - et on sent le stinky tofu pas loin. On prend des photos des étals, y'a des trucs pas appétissants du tout, d'autres choses qui ont l'air pas mal. On hésite car les conditions sanitaires de ce genre d'endroit ne sont pas au top (et oui... fini l'époque où je me foutais de ce genre de truc et où je me chopais la fièvre typhoïde)... Puis finalement Seb décide de se lancer, et je fais pareil. D'abord des petites crêpes épicées, ensuite des nouilles pour Seb, et des raviolis pour moi. Un mec nous invite à nous poser à la table de son boui-boui alors que nous n'avons rien acheté chez lui. Il voit qu'on galère à manger debout. Du coup on passe une partie de la soirée à essayer de communiquer en anglais-chinois-langage-des-signes, c'est marrant :) Ils sont tous très sympa, ça fait du bien de rencontrer des gens comme ça avant d'aller se coucher...









Le lendemain... dernier jour ! Et pas des moindres ! On avait prévu ce matin là d'aller visiter Yuyuan Garden qui se trouve juste en bas de l'hôtel et qu'on voulait éviter à tout prix le week-end (trooooop de monde). On a bien fait. Par contre ce matin là, c'est pas le même délire que les autres jours. La température a chuté à 15 degrés, et avec du vent. On se les pèle car pas assez couverts !  Le jardin est joli (mais bon, des temples, des jardins, encore et toujours...), puis on continue vers le Temple de Confucius et le Dajing Pavilion : mouai...











Ensuite on se perd dans les ruelles du vieux quartier de Yuyuan, où l'on croise, sans le vouloir, des poulets en cage (vade retrooooo). Ensuite, c'est l'heure de déjeuner, donc cette fois on prend le taxi directement vers un des resto du guide qui a l'air pas mal. Alors aucun problème pour prendre le taxi à Shanghai : tu ne parles pas un mot de Chinois et les chauffeurs ne parlent pas un mot d'Anglais, mais ils sont calmes, regardent l'adresse que tu leur montres gentiment et t'emmènent sans broncher (pas comme à Hong Kong où très souvent ils n'ont juste pas envie de se faire chier et te demandent de sortir de leur taxi... lol).








Il s'agit d'un resto shanghaïen, Baoluo Jiulou. On commande des petites choses (en gros les quelques trucs sur la carte qui ne soient pas de la tête de méduse, des abats, de l'abalone ou du geoduck...) : des choux-fleurs bio sautés, des cacahuètes grillées piquantes, des nouilles sautées, du poulet en sauce et des beignets farcis (définitivement de trop ces beignets)... Le tout arrosé de thé vert :)

On finit la journée par une petite balade dans la concession française Ouest (on n'était allés que dans la partie Est la dernière fois - et oui c'est bien grand comme ville !) où on décide de visiter une galerie un peu spéciale : Propaganda Poster Art Center. Situé au sous-sol d'un immeuble dans une résidence d'appartements, un mec a rassemblé une super collection d'affiches de propagande d'origine (la plupart ont été détruites) du temps de Mao, qu'il a classé par période. C'est super bien fait, surtout qu'il traduit en anglais toutes les légendes. Super intéressant. Explications dispo en anglais et en français. 


En rentrant vers la station de métro la plus proche, on tombe sur un joli petit café, Baker & Spice, où on se pose pour un petit goûter rapide.

Verdict de ce week-end : j'ai beaucoup aimé la ville, les gens. Et ça m'a même (re)donné l'envie d'aller visiter la Chine tiens. C'est dire :)


Baoluo Jiulou
271 Fumin Road
(French Concession West)

Baker & Spice
195 Anfu Road
(French Concession West)

Ibis Hotel Yuyuan 
85 Zhoujin Road
Website

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Exprime-toi !