10/12/2010

Muay Thai à Chiang Mai

video

Après plusieurs jours de voyage, nous voilà arrivés au point le plus haut de notre itinéraire : Chiang Mai. Nous y parvenons après 6 heures de bus au départ de Sukhothai (je me demande comment j’ai pu supporter les trajets en bus au Pérou)... Voilà comment est décrite la ville de Chiang Mai dans les guides touristiques : ville paisible, où la vie s’écoule tranquillement. C’est pas faux. Comparé à Bangkok, en même temps… Il y a beaucoup de français ici. C’est une ville comme une autre je dirais.



On m’a énormément parlé de Chiang Mai, depuis plusieurs années déjà… Je ne sais pas trop ce que j’attendais, mais j’ai été un peu déçue. C’est une ville quoi ! Rien de spécial. Si, il y a juste des étrangers partout, à tous les coins de rue. Ce qui fait que les locaux sont finalement moins aimables que dans des villes comme Ayuthaya ou Sukhothai.
Sur certaines rues, honnêtement, ça pue les pots d’échappement, il y a même des gens qui portent des masques ! 
On a fait le marché de nuit… C’est typiquement ce que l’on sait que l’on déteste maintenant : des touristes partout, des vendeurs qui vendent tous la même chose… Sans intérêt. Nous sommes à Chiang Mai en jours de semaine, ce qui fait qu’on va louper le Saturday et Sunday Walking Street, qui sont 2 énormes marchés aussi. Je ne sais pas si je regrette au fond, si ça ressemble à ce que j’ai vu… bof !


Bref, nous vous épargnons la nuit désagréable passée dans un des hôtels les plus désagréables de la ville sans doute… On se promène dans la ville. Y’a rien à faire de spécial en fait : visites de temples (encore et toujours), massages (pour la 3ème fois), bars et restos (la bouffe est une tuerie absolue). Après je pense que pour réellement apprécier la ville, il faut faire des activités (payantes bien sûr) : cours de cuisine thaïe, excursions à la journée dans la région, etc.


Nous profitons de notre première soirée pour aller voir des combats de muay thai. On avait loupé ça à Bangkok, pas question de louper ça ici ! Direction le stade du coin. Ambiance un peu glauque (ça restait gentil) : prostitués, bars, gros européens moches, travlos, musique à fond… et au centre, le ring. Les combats ont débuté à 21h30 pour se terminer vers minuit… D’abord des enfants, ensuite des ados, adultes, et des femmes. On vous laisse regarder la vidéo, elle parle d’elle-même ! Avec le bruit de flûte en fond, on se croirait dans Ong-Bak... !
Le lendemain, balade dans la ville, repos, massage, et dîner dans un restaurant indien absolument divin. Ci-dessous, un merveilleux riz au curry vert et au porc... et un mango shake.


2 commentaires:

  1. c'est là que vous auriez du faire du couchsurfing pour rencontrer les habitants :) ils vous auraient emmenés aux meilleurs endroits, et peut etre que vous auriez pu rencontrer le patron de la triade thai et tout !!!
    la bouffe A L'AIR D'ETRE UNE TUERIE comme tu dis ! vous me donnez faim laaa

    RépondreSupprimer
  2. Bah oui je sais mais y'a que 3 pauvres peknos qui proposaient du couchsurfing à Chiang Mai et ils ne répondaient même pas... alors bon !

    RépondreSupprimer

Exprime-toi !