13/09/2010

Au pays des lamas !


Je suis devenue accro au voyage. Etudiante en fac d'espagnol, on me "propose" de partir. Je penche pour l'Argentine. Je m'imagine 1 an à l'étranger, et me dis que c'est quand même une expérience de fou et une opportunité à saisir tout de suite, sans attendre. Puis au fil des rencontres et des discussions, le Pérou s'impose.
Des mois passent, de la paperasse, des lettres de motivations, des contacts, et mon départ se concrétise. Je partirai donc en mars 2006, avec une amie. Et puis, étant donné les circonstances, je ne resterai que 7 mois. C'est déjà pas mal !

Uiiiiiiii

Je me souviens du jour du départ, en voiture. C'était pesant. On était fatigué... Prendre un vol tôt le matin, c'est s'assurer une nuit blanche. Un réveil en pleine nuit. Du coup, un petit appétit et des yeux qui piquent.

Puis le moment venu, des aux revoirs et des larmes. Mais l'envie de passer la douane et de se dire : "Bon ben, ça y est, maintenant on y est !".

Après 16 heures de vol avec escale à Madrid, me voilà dans la capitale péruvienne qui porte bien son nom : Lima. C'est comme "lama", mais avec un "i". Les lamas ça sera pour plus tard.
A l'aéroport, c'est juste le bordel. En plus quand on arrive en pleine nuit, on ne voit rien, donc on ne peut pas se repérer et on ne comprend rien...
Heureusement, les parents d'une amie franco-péruvienne m'attendaient à la sortie. Départ en voiture. Premier contact. Lima, ça paraît immense, il est impossible de s'orienter. Des grands axes, des klaxons à tout va, et une conduite de pilote de rallye !
Les 2 voies se transforment en 3 voies, ça double à gauche, à droite, et j'en passe.

Avec 7h de décalage en moins, je n'attends qu'une chose : dormir ! On arrive chez les Angulo, on décharge les lourdes valises, on dit bonjour, on se présente. Et puis finalement, on discute.

Le milkshake multi-fruit qui aura eu raison de moi...

La semaine passée à Lima était nécessaire. Le temps de s'acclimater : j'ai quand même vomi un milkshake entier dans les toilettes d'un resto. Et puis il a fallu courir acheter un rouleau de papier toilette car il n'y en avait nulle part, et donc impossible de se nettoyer... En même temps, quelle idée d'offrir à une pauvre touriste, au 3ème jour de son arrivée, un milkshake d'un demi-litre avec un bonne dose de laxatif (mangue, papaye...) et de fruits en tout genre, le tout arrosé de lait bien épais ! Quel merveille pour mon estomac tout neuf !


video

1 commentaire:

  1. lima, c'est comme lama avec un i... je crois que c la meilleure blague que j'ai jamais entendu ! ;) c'est nice ! :)

    RépondreSupprimer

Exprime-toi !